Actions Essentielles en Nutrition

Les enfants de moins de 2 ans, les femmes enceintes et les mères allaitantes sont les plus vulnérables aux effets dévastateurs de la malnutrition. Le programme d’Actions Essentielles en Nutrition a été créé pour optimiser leur état nutritionnel et réduire la malnutrition infantile et maternelle. Une stratégie clé de ce programme est de construire une large coalition de défenseurs pour promouvoir les messages et services des sept interventions essentielles :

  1. Allaitement exclusif des nourrissons jusqu’à l’âge de 6 mois ;

  2. Introduction d’une alimentation complémentaire appropriée à partir de 6 mois, comprenant l’amélioration du contenu traditionnel des repas des bébés et l’enrichissement à domicile avec les poudres de micronutriments multiples ;

  3. Prise en charge et soins nutritionnels appropriés des enfants malades ou malnutris tels que les sels de réhydratation et la supplémentation en zinc et Vitamine A pour le traitement de la diarrhée, ou les aliments thérapeutiques pour le traitement de la malnutrition modérée et aiguë (permettant de traiter ces enfants à la maison et de n’hospitaliser que les cas de malnutrition aiguë avec complication) ;

  4. Amélioration de la nutrition des femmes enceintes ou allaitantes pour assurer leurs besoins accrus en calories, protéines, fer et acide folique ;

  5. Contrôle de la carence en Vitamine A par l’allaitement au sein jusqu’à l’âge de 2 ans, la supplémentation bi-annuelle des enfants de 6 mois à 5 ans, ainsi que des femmes en post-partum, la diversification diététique et la promotion de la consommation d’aliments enrichis ;

  6. Intégration du contrôle de l’anémie des femmes enceintes et des enfants par la consommation d’aliments riches en fer et la supplémentation des femmes enceintes, le traitement préventif intermittent du paludisme pendant la grossesse, la promotion des moustiquaires imprégnées d’insecticide, le déparasitage des femmes enceintes et des enfants à partir de 12 mois et le clampage tardif du cordon ombilical ;

  7. Promotion de l’utilisation du sel iodé.

Ces actions simples sont intégrées dans nos programmes existants, ce qui nous permet de toucher différents secteurs tels que la santé, l’agriculture et l’éducation. Les messages sont diffusés à travers de multiples canaux tels que les discussions des groupements de femmes et groupements communautaires, les causeries éducatives dans les centres de santé, les événements communautaires et les médias, en particulier la radio. Helen Keller International, spécialiste de la formation, renforce aussi les capacités du personnel de santé et aide les partenaires gouvernementaux à développer un protocole national de la prise en charge de la malnutrition aiguë.

Pays concernés : Bangladesh, Burkina Faso, Cambodge, Côte d’Ivoire, Mali, Népal, Niger, Nigeria, Philippines, Sénégal, Sierra Leone, Tanzanie

En savoir plus